mercredi 30 juillet 2008

Parking : le juste prix

Le nouveau maire de Pornichet, Robert Belliot semble frappé par la folie des grandeurs. Le parking du Baulois, récemment remblayé, va coûter plus d'1 M€ pour rien et offre une entrée de ville à l'esthétique calamiteuse. Explication d'une gabegie.


Réaliser un parking constitue toujours un investissement lourd pour une collectivité. Entre acquisition du foncier et aménagement du site, la moindre place de parking coûte, au bas mot, 5 000 € la place. Aussi, les communes correctement gérées épuisent toutes les alternatives possibles avant de se résoudre à la construction d'un parking.

La charrue avant les boeufs

A Pornichet, sous l'ère Belliot, on ne fait rien comme les autres et on prend les choses à l'envers. Robert Belliot a, dans ses tiroirs, une étude qui précise que Pornichet pourrait aisément améliorer son offre de stationnement en organisant une politique pertinente de réglementation. Ce rapport démontrerait que plus de 400 voitures ne bougent pas de leur stationnement, sur le domaine public, de toute la journée, dans un périmètre allant du parking du 8 mai à celui de la Gare.

En incitant, simplement, ces "voitures ventouses" à regagner leur stationnement privé (cour, garage, parking intérieur...) par une réglementation adaptée, Pornichet améliorerait la rotation de la clientèle dans ses quartiers commerçants et utiliserait son foncier pour des usages plus utiles que des parkings.

18 000 € la place

Robert Belliot, fidèle à sa politique de gribouille, annonce un coût de 130 000 € pour les 60 places supplémentaires de ce parking du Baulois. Sauf que le compte n'est pas bon. Soit le maire ment sciemment à la population, soit il ne comprend pas le principe même des finances publiques. Dans tous les cas, c'est inquiétant.

Cette opération recouvre 2 dépenses et un manque à gagner :

  • acquisition des terrains : 400 000 €

  • réalisation des travaux : 130 000 €

  • dépréciation d'actif : 400 000 € au minimum. En effet, le foncier devait servir de support à une opération de logement social. Le prix de vente envisagé devait être d'environ 200 € le m² constructible. La parcelle aurait permis environ 2.000 m² de surface constructible. C'est ainsi que la Ville de Pornichet se prive de 400.000 € de recettes.

Au final, le coût réel de ce parking est d'environ 1.030.000 €, ce qui donne un coût à la place dépassant les 18.000 €. Dispendieux pour des places qui ne serviront au maximum que 160 heures par an (4 heures maxi sur 40 matinées). Pour mémoire, une place de stationnement enterrée ne revient environ qu'à 15.000 €...

Au fait, le Poulpe recherche toute personne disposant de photos montrant l'utilisation de ce parking hors des matinées de marché. Merci de nous les transmettre à pornichetlepoulpe@gmail.com...

Avec son parking du Baulois, Robert Belliot réalise une première mondiale : un parking en surface pour le prix d'un parking enterré. Dommage pour les Pornichétins de devoir être les sponsors...





9 commentaires:

Pornichet Le Poulpe a dit…

Ingénu, commentateur fréquent de ce blog, nous a transmis des photos (impossible techniquement à joindre à ce commentaire) prises samedi 2 août à 10h en nous indiquant que le coût horaire de ce parking du Baulois allait encore croître encore.
En effet, ce samedi de marché, pic de la saison touristique, on dénombre une dizaine de camionnettes et aucune voiture sur le déjà trop fameux parking.
Par contre, ce même Ingénu n'a pas manqué de nous envoyer d'autres clichés de quelques camionnettes illicitement stationnées à quelques mètres de la place du marché.
Décidément, le Baulois est tragique pour Robert Belliot... et le contribuable pornichétin.

Anonyme a dit…

Cher Pornichet le poulpe, dans votre grande lucidité avez-vous interrogé les commerçants pour savoir ce qu'ils pensent de ce parking. Connaissant votre grande envie de transmettre des dossiers complets je n'en doute pas.

NouvelObs a dit…

Samedi 16 Aout 2008
Se déplacer à Pornichet est un vrai casse-tête, que ce soit à pied, à vélo ou en voiture ( je n'ai pas essayé le cheval).
Il manque un vrai plan de circulation adapté au jours de marché, et des obligations de parkings extérieurs en été sur l'hippodrome, qui pourrait être ouvert les samedi et mercredi matins.Une navette entre la place du marché et l' hippodrome, des interdictions de stationner dans certaines rues (Yolande par exemple) au moins sur un coté, pour laisser aux piétons un trottoir digne de ce nom, et certainement d'autres idées( les vélos qui auraient le droit de prendre les sens-interdits) et cela rendrait plus fluide, sûr et agréable les déplacements ce jour là.Et du coup, éviterait un coût de parking aussi extravagant.
Rien n'étant irréversible, on verra cela dans 5 ans et demi! (Eh! oui le temps passe).

Anonyme a dit…

BONJOUR
jaimerai bien savoir qui est l auteur de ce blog son nom !!!
tres interessant se qui est dessus !!
moi, jai une chose a dire !! virer des gens pour faire un parking alors que c est meme pas des logements sociaux !

il a l argent pour les travaux mais pas d argent pour proposer un logement equivalent ( et je ne parle pas de cage a poules !!!!)
des pornichetins

petitesouris a dit…

ah mais, vous ne savez pas tout:ce "cher" parking c'est du provisoire!
en attendant d'y construire un parking à étages pour les clients du futur hippodrome.
On se demande d'ou viennent les sous!
Il reste encore une maison à abattre ,je leur dis "résister" pour qu'il reste encore un peu de verdure dans ce quartier bétonné.
ya pas le feu: il est pas pret d'etre fini leur hippodrome.

P4 a dit…

Loin de moi l'idée de défendre RB, mais il n'y a pas que lui qui prennne les choses à l'envers. En aménageant le parking de la gare la municipalité précédente a logé 30% de voiture en moins. A 5000€ la place dites vous, le Poulpe? Merci pour une telle décision dont la conséquence sera encore aggravée par la présence des voitures de l'immeuble en construction en face de la gare. 34 appartements! En pratique ça fera une cinquantaine de voitures en +.

P4 a dit…

A « au bas mot, 5 000 € la place de parking » le Poulpe a-t-il conscience du gaspillage réalisé sous le municipe Lambert pour le parking de la gare ? Il est plus joli qu’avant, certes, mais je ne pense pas que les voitures savent l’apprécier. Par contre, il y a 30% de places en moins et les voitures correspondantes doivent aller stationner ailleurs. Et il faudra ajouter très bientôt les conséquences de constructions à venir ou en cours telles que l’immeuble le plus proche. 34 appartements ! Pour ce seul immeuble, en pratique ça veut dire une cinquantaine de voitures en +.

NouvelObs a dit…

Il serait intéressant de savoir ce que le collectif du Poulpe verrait comme Plan de circulation idéal.
Un forum sur ce seul sujet verrait sans aucun doute une multitude de propositions.
Allez je commence:
Pourquoi pas un plan Hiver et un plan été ?

Pornichet Le Poulpe a dit…

La suggestion de Nouvel Obs de traiter sur ce blog la question du plan de circulation nous semble intéressante.
Nous préparons donc des éléments sur ce sujet pour le proposer au débat ces prochaines semaines.