samedi 12 juillet 2008

Vitesse et précipitation

Petit retour sur le premier chantier du nouveau maire de Pornichet, celui de l'extension du parking du 8 mai entre hippodrome et place du marché.

Après un rude coup de semonce de l'Inspection du Travail qui a obligé le maire à cesser des travaux bien mal préparés, quitte à laisser en plein vent des particules d'amiante s'égayer dans le quartier, Robert Belliot est remonté, depuis lundi, sur son tracto-pelle et poursuit son objectif de créer pour les aoûtiens un nouvel aspirateur à voitures.

Stop ou encore ?

Sauf que ce bon Robert confond vitesse et précipitation. En effet, comme le panneau de chantier réglementaire l'indique (cliquez dessus pour le voir plein écran), l'autorisation de démolir a été signée le 29 mai dernier. Conformément à la loi, chacun dispose d'un délai de 2 mois pour contester le bien fondé de cette démolition sous la forme d'un recours gracieux ou contentieux (art. R. 600-2 du Code de l'urbanisme). Certes, ce délai n'est pas suspensif, mais dans la pratique, et sauf péril avéré, les collectivités locales attendent généralement l'épuisement de ce délai de recours avant d'engager les travaux.

Du reste, M. Belliot aurait été bien avisé d'attendre ces 2 mois car nombre de Pornichétins ou d'associations disposent d'un "intérêt à agir", pour reprendre les termes juridiques ad hoc. En effet, ce foncier a été acquis par la commune, sous la direction alors de M. Lambert, aux fins de réaliser des logements, pas pour accroitre encore le nombre de places de stationnement vides 340 jours par an.

Nul doute que les associations pornichétines du type Prosimar, Apep, Dup..., promptes à la saisine du tribunal administratif du temps de M. Lambert, vont s'occuper de ce dossier ! L'environnement et les finances communales auraient tout à y gagner.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

APEP, DUP et PAP!
Vous avez juste omis la plus grosse asso de Pornichet : elle s'appelle "Pourl'Avenir de Pornichet" PAP, elle va représenter les 28% de Pornichétins qui ont voté pour la liste Pornichet-Avenir et elle vient de lancer sa première banderille:l'arrêt du chantier amiantée du Baulois et les articles de presse!!! Le poulpe roupillait pendant ce temps là? pas au courant...(Toute cette affaire était depuis le départ relatée sur le Blog du ModemPornichet, où on en apprend aussi pas mal!
Bonne chance à votre nouveau Blog!!

NouvelObs a dit…

J'ai bien peur que pour de multiples raisons, recevables et différentes selon les associations que vous citez, ne puissent intervenir. Il est soit trop tard, soit cela n'entre pas dans leur champ d'action.
Seule peut-être l'APEP de Mr. James pourrait le faire, puisqu'on a à faire à une atteinte caractérisée de l'environnement. Mais il semblerait que le collectif, dont l' APEP faisait partie est trop bien soutenue Mr. Belliot. L'opposition devra donc se débrouiller seule. Bien triste retour de bâton, quand on sait combien, une fois le pouvoir acquis, la majorité en place fait un peu ce qu'elle veut.Toutefois, si cela relève de la loi et de sa transgression, on doit pouvoir compter sur Mr. Lambert, vu sa qualité de juriste, pour mettre plus que dans l'embarras Mr. Belliot. Au moins ce dernier y réfléchira à deux fois avant d'entamer toute nouvelle action. Et en en empêchant Mr Belliot de prendre des initiatives, on évitera aussi d'avoir à supporter ses bêtises.On a le droit de rêver....et pourquoi pas à un troisème tour.

fred a dit…

Hé!Hé les 28% de Pour l'avenir de Pornichet ont été le plus faible score des dernières municipales puisque la liste Gallerneau est arrivée dernière.
Quant à Bayrou...et le Modem...

P4 a dit…

Nouvelobs et Poulpe, ne vous trompez pas de cible et ouvrez les yeux !
1°) Il ne faut pas faire l’amalgame entre vos ennemis d’une campagne et les amis de Bélliot. La majorité des sympathisants de madame Gallerneau est encore dans l’opposition. La première action contre le chantier amianté en est un indice.
2°) Après l’échec du deuxième tour il est plus que temps de comprendre qu’une grande majorité de pornichétins ne veut pas de densification à outrance du centre ville.
3°) Le poulpe se trompe quand il parle de parkings inutilisés 340 jours par an. La réalité est inférieure à 200. Il y a un manque criant de places de parking tous les jours de marché et en juillet-août (+ Pâques, Pentecôte et quelques week-ends). Il suffit de constater toutes les infractions ces jours là…mais pour le voir il faut être présent sur la commune.
Avec ce blog on est incité à penser que le poulpe est pour quelque chose dans l’action contre l’amiante. J’espère que les lecteurs ne s’y tromperont pas.

caroline a dit…

Petit message pour p4, le fait d'habiter sur la commune ne devrait pas vous empêcher de vous garer car vous devez utiliser votre vélo ou vos pieds. Malheureusement malgré votre commentaire vous devez être un utilisateur acharné de votre véhicule.
Je viens de quitter ma commune et je m'inquiétais pour les années à venir malheureusement cela se confirme Pornichet est devenue une ville de priviligiés qui ne veulent pas que l'on construise des logements mais préfèrent des parkings pour leurs jolies voitures pour aller au marché deux fois par semaine. Messieurs , dames les intérêts particuliers n'ont jamais fait l'intérêt général, il y aura toujours une partie de nous qui sera insatisfaite. Faisons juste en sorte que Pornichet soit une ville agréable pour tous, et soit un exemple de mixité sociale et générationnelle. C'est peut-être des gros mots pour certains....

Domi a dit…

@nouvelobs le collectif des assos ne va pas durer à la dernière réunion les (très) proches de Bob pensaient qu'il avait vécu!
Ok avec P4 pour les stationnements..il n'y a pas que les pornichetains à frequenter les halles et les plages de la commune..et plusieurs fois par semaine.
Quant à Fred, je sais pas s'il est sérieux pour les 28%? c'est quand même énorme pour pornichet, plus que Durocher et que Delcan et ça risque de grossir puisqu'ils ont l'air de rester en asso!

ingénu a dit…

Je trouve inquiétants les propos de P4 qui semble vouloir ramener à de la délation le fait que le problème de l'amainte ait été dénoncé. Quelle que soit l'origine de l'intervention je la considère avant tout comme un acte citoyen car à quoi finalement servirait une réglementation faite pour protéger la population si elle devait être impunément baffouée.
P4 sait il (elle) que 100 000 décès pour cause d'amiante sont annoncés à l'horizon 2025 et que 2 à 3000 sont encore déclarés tous les ans. Minimiser la responsabilité du maire dans cette affaire est une attitude aveugle et irresponsable, autant que l'a été la mise en route de ce chantier.
Pas question ,pour ce qui me concerne, de laisser un quelconque blanc-seing à une équipe qui se moque des règles élémentaires de bonne conduite et du code de santé publique.

nouvelobs a dit…

Je confirme que le collectif devrait disparaître.On peut s'en plaindre ou s'en réjouir, c'est selon. Cela n'empêchera pas les associations de continuer d'exister, même si certains aimeraient bien les voir disparaître.

NouvelObs a dit…

A Fred,

Objectivement, les 28% de la liste Pornichet-A-Venir, sont loin d'être un faible score.
Quelques dizaines de voix de plus, et Mme Gallerneau se retrouvait au deuxième tour. Vous ne pouvez donc pas effacer de quelques mots ces 28% d'électeurs.