dimanche 21 décembre 2008

Lettre au Père Noël - n°1

Après 10 mois aux manettes de Pornichet, Robert Belliot ne semble toujours pas avoir compris que campagne électorale permanente et gestion des deniers publics ne font pas bon ménage. Tel un enfant, le maire de Pornichet fait sa liste de cadeaux sans se soucier, qu'au final, les Pornichétins paieront et paieront très cher. 5 jours pour 5 cadeaux... Aujourd'hui : les équipements sportifs.

Pour aider nos lecteurs à mesurer la folie des grandeurs qui frappe l'édile pornichétin, nous prendrons le Quai des Arts comme unité de compte. Pour mémoire, cet équipement culturel a couté 4 M€ à la commune et, en 14 ans, l'équipe Lambert a consacré l'équivalent de 7 Quai des Arts pour financer l'ensemble des investissements exceptionnels et récurrents engagés par la commune. Au regard de l'état très satisfaisant des finances communales début 2008, Robert Belliot devrait pouvoir investir 8 Quai des Arts sur une décennie. Qu'on se le dise !

La grosse artillerie

  • Prenez un complexe multisports qui n'a pas 20 ans, qui a bénéficié, il y a une décennie, d'importants travaux acoustiques et qui fait l'objet d'un gros entretien très régulier,
  • Ajoutez-y une salle de basket entièrement refaite, vestiaires et sols sportifs compris, en 2005,
  • Ajoutez-y une réalisation de bureaux et de vestiaires en 2006,
  • Complétez enfin par 3 terrains de football, dont un éclairé, qui mériteraient de faire l'objet d'une prochaine modernisation,
  • Et vous obtenez : la destruction de tous ces équipements communaux par Robert Belliot.

Pendant sa campagne électorale, et pour faire plaisir à des riverains, Bob le Bafouilleur avait promis de déménager les équipements sportifs. Devant la polémique, il avait nuancé ses propos. Mais, 10 mois plus tard, c'est reparti et c'est officialisé lors d'une réunion du PLU.

Incohérences

A l'origine, ces nouveaux équipements devaient trouver place dans la coupure d'urbanisation entre Pornichet et Saint-Nazaire. Finalement, ils iront sur les hauteurs d'Ermur. Au moins, Robert Belliot a une constante : il construit des équipements pour la population là ou cette même population ne vit pas ! On doit appeler cela le développement durable.

Cette nouvelle idée fixe de Bob le Bafouilleur pose de nombreuses questions :
  • Pourquoi détruire des équipements récents et bien situés au cœur des quartiers d'habitat ?
  • Pourquoi implanter ces équipements sur les hauteurs d'Ermur loin de tout habitant ?
  • Combien va couter l'acheminement des réseaux (eau, assainissement, voirie...) pour desservir ces équipements ?
  • Comment les enfants, voire les parents, pourront-ils accéder à pied ou en vélo à ces équipements cernés par des voiries à fort trafic et des giratoires toujours dangereux pour les cycles ?
  • Les footballeurs ont-ils pu expliquer qu'un site implanté sur un point haut et ouvert aux vents d'ouest n'était pas à proprement parler un lieu idéal pour y installer des terrains de foot ?
  • L'architecte du PLU mesure-t-il l'effet esthétique en entrée de ville des façades aveugles et très hautes des salles de sport ?
  • Pourquoi imperméabiliser les sols sur plusieurs hectares (équipements + parkings) directement au-dessus du secteur le plus sensible de Pornichet en terme d'inondations ?
Une note très salée

Le coût du cadeau n°1 s'élève à 4 Quai des Arts... mais que fait le Père Fouettard ?
  • Démolition des équipements + VRD (réseaux) = 1 Quai des Arts
  • Construction des salles de sports + stationnement = 1,5 Quai des Arts
  • Construction de 3 terrains de football = 1,5 Quai des Arts
Pour sa première commande au Père Noël, Robert Belliot demande un chèque de presque 25 M€ aux Pornichétins pour remplacer des équipements en très bon état. On doit appeler cela de la "bonne gestion de père de famille" pour reprendre les termes du maire de Pornichet.

3 commentaires:

NouvelObs a dit…

Comment faire pour empêcher cela?

Certaines associations se sont vues écartées de la consultation.
Les autres, plus orientées "Pas dans mon jardin", ne trouvent rien à redire.

Que vont faire les élus de l'opposition?

La CARENE a-t-elle son mot à dire?

Dans l'intérêt de Pornichet, MM Empereur/Lambert qui étaient à peu près sur la même longueur d'onde pour le développement de Pornichet, ne devraient-ils pas intervenir publiquement?

Dylan a dit…

Sûr NouvelObs, Lambert et Empereur étaient les rois du béton et de l'enlaidissement de la ville.

Bélliot a sans doute plus de considération pour l'esthétique de la ville mais manque tellement d’une vision dynamique et moderne que celà marquera son municipe.

NouvelObs a dit…

Dylan

Même à supposer que vous ayez raison coté esthétique, il n'en reste pas moins que cela est en train de déraper côté finances.