lundi 3 novembre 2008

Brèves d'impôts

Ouest-France (édition du 26/10/2008) a accordé un large satisfecit à la gestion de l'équipe Lambert. Développement des services et équipements publics tout en maîtrisant la dette et les impôts, le nouveau maire devrait s'en inspirer.

Ouest-France, à partir des données diffusées par le Ministère des Finances, a examiné la situation de 107 communes de l'Ouest et son verdict est clair : Pornichet mérite la mention très bien pour sa gestion des deniers publics pour la période 2001/2008. Si ce type de palmarès est à prendre avec les précautions d'usage, il traduit tout de même une tendance.

Une fiscalité maîtrisée

Si l'on compare l'augmentation des taxes foncières et d'habitation sur la période 2001-2008 entre les principales communes du littoral de Loire-Atlantique, Pornichet (+8% environ) a légèrement plus augmenté sa fiscalité que La Baule (+6%) mais beaucoup moins que Saint-Brévin (+14%) et Pornic (+12%).

La comparaison avec La Baule est flatteuse pour Pornichet car sur la période concernée, Pornichet a très fortement développé ses services à la population (médiathèque, petite-enfance, jeunesse, Quai des Arts, vie associative, tourisme...). Dans le même temps, La Baule, malgré sa population plus nombreuse que Pornichet, a peu investi et ne dispose toujours pas d'une médiathèque digne de ce nom, ni de services à l'enfance et la jeunesse à la hauteur d'une commune de 15.000 habitants.

Le critère de la performance de gestion valorise encore davantage la qualité de gestion de l'équipe Lambert durant ses deux mandats. Ce critère, qui permet de mesurer la maîtrise des dépenses de fonctionnement par rapport à l'évolution des recettes de la commune, place Pornichet dans le trio de tête départemental. Cette performance illustre la capacité de l'équipe Lambert à maîtriser les coûts de fonctionnement de la commune tout en développant fortement les services à la population et en constituant des réserves foncières très conséquentes.

Ce critère démontre si besoin était l'exigence toute républicaine de l'ancien maire dans la gestion de court et de long terme de la commune.

Un endettement très mesuré

Sur le critère de l'endettement, Pornichet talonne La Baule avec un endettement correspondant à 2,9 années d'autofinancement contre 1,9 à La Baule mais 5,5 à Pornic et 7,9 à Saint-Brévin.

Là encore la performance pornichétine mérite d'être auscultée à l'aune des investissements lourds consentis cette dernière décennie à la différence de sa voisine bauloise. La Ville de Pornichet est parvenue à maîtriser son niveau d'endettement tout en procédant à de lourds investissements (Quai des Arts, les halles, la Médiathèque, le groupe scolaire du Pouligou, le centre de la petite-enfance, les canalisations et pompes de gestion des eaux pluviales, l'extension des équipements sportifs, les salles de quartier...). La performance est donc remarquable.

Robert Belliot arrive ainsi aux commandes de Pornichet dans un contexte très confortable : des finances saines, un endettement très limité, une commune globalement bien équipée et des réserves foncières conséquentes. Souhaitons simplement que cet effort continu de l'équipe Lambert et des Pornichétins ne soit pas dilapidé par des décisions démagogiques ou prises à l'emporte-pièce comme les annonces récentes le laisse craindre (hippodrome, parc paysager, maisons de quartier...).

7 commentaires:

Georgette B. a dit…

Performance remarquable?? Hein? lorsque je vois le niveau de nos impots locaux on se fiche du bon peuple, monsieur le Poulpe!!
Pas encore de transports dignes de ce nom pour LA MOITIE des quartiers de Pornichet non desservis vers St Nazaire où nous sommes nombreux à travailler, et la voirie piteuse, et les logements sociaux manquants honteusement. Pas de quoi se glorifier!
Mais il est vrai que ça ne devrait pas s'arranger si on écoute l'équipe en place, c'est le gouffre assuré: ils ne savent pas du tout où ils vont! Effarement général des Présidents d'associations reçus en mairie dernièrement! Incompétence et inconsequence sont la règle pour le moment. Mais comme dit l'Autre en conseil " vous verrez bien!!!!!!!" AIE!

A l'écoute a dit…

Il est indéniable qu'il s'agit là d'un satisfecit dont peut s'honorer l'équipe Lambert.
Même si les comparaisons entre communes sont toujours à prendre avec des pincettes.En effet, comme le souligne Georgette, si certains services sont appréciables et appréciés, d'autres manquent et font parfois partie des offres sur les communes avoisinantes.
Pornichet à une médiathèque, mais pas de piscine digne de ce nom. Ce qu'au contraire, La Baule posséde.
Même constat sur la voirie.
Dommage que le logement social n'est pas pu faire la vraie différence avant les élections, même si Belliot va bien devoir obéir à la loi et surtout respecter ses partenaires de la Carène.
Et ce qui va être intéressant dans ce constat c'est de voir ce qu'en fait le nouveau maire.
Et là je crains le pire, y compris de la part des associations qui le soutiennent.On entend plus beaucoup parler du collectif. Serait-il sans information à transmettre aux Pornichétins sur la révision du PLU, pour lequel il a été convié en mairie?
Communication qu'il savait bien faire quand il a s'agit d'expliquer Hippocampe.
Espèrons un réveil de ces associations.

Paul a dit…

Je lis que vous souhaitez des news des assos?? je vous en donne: le collectif est infesté...infiltré je ne sais le terme employer par le mari d'une élue de Bobby! Il est sûr de lui et on dirait une apparition du Maitre en personne! Il se prend pour un conseiller, c'est d'un ridicule.. Pour les autres petits soldats du collectif: certains sont très mal à l'aise, ils avaient soutenu P Gallerneau (par ex les colistiers de cette personne) mais les autres membres sont tous des soutiens de Belliot..Personne n'a encore osé expulser, virer, renvoyer cet homme, ce qui rendrait sa crédibilité à ce pauvre collectif!!
Si c'est pour en faire une annexe de la mairie comme les conseils de quartier..pas utile! A mon avis il faut dissoudre ou bien "épurer" et ouvrir à d'autres assos qui veulent travailler en pleine indépendance! Mais par ramper aux pieds de Bob comme des loches..

Cerise a dit…

M. Le Poulpe, c'est en effet de l'autosatisfaction déplacée.
Vous choisissez de comparer l'évolution des impôts et le nombre d'années d'endettement de Pornichet avec les ratios des communes voisines... ce n'est pas parce que St Brevin est très mal gérée que Pornichet peut l'être !!
Prenez plutôt les moyennes des villes de même taille que Pornichet et vous verrez que les Pornichetins payent beaucoup plus d'impôts que la moyenne des français !
De même pour l'endettement, là vous ne parlez pas de l'évolution de la dette durant les 6 dernières années. C'est normal, elle a explosé.
Tout ça pour dire que nous pouvons chacun interpréter les chiffres comme cela nous chante.
Votre article est déplacé, trop loin de la réalité que chacun connait.

Ingénu a dit…

Monsieur Paul
Votre intervention, telle que rédigée, est incompréhensible du commun des Pornichétins si vous ne précisez pas quelles sont de votre point de vue les personnes que vous soupçonnez inféodées à Bobby.
Votre commentaire mérite attention mais perd TOUT son intérêt si vous laissez le lecteur dans l'interrogation et le doute, au risque de lui faire mettre tout le monde dans le même sac, or ce n'est pas le cas.Par honnêteté au moins intellectuelle vous nous devez des éclaircissements sur vos affirmations pour l'instant purement gratuites.

Pornichet Le Poulpe a dit…

Il y a des vérités qui déplaisent parfois... Si Ouest-France a reconnu la bonne gestion de Pornichet sur la base des données émanant du Ministère de la très droitière Mme Lagarde, c'est bien parce que la commune a su concilier développement et sagesse financière.

Naturellement, un bilan n'est jamais tout blanc ou tout noir.
Certains peuvent légitimement considérer que cette orthodoxie financière aurait pu être remise en cause pour sortir ici une piscine là des kilomètres de bitume...
D'autres peuvent considérer que les investissements d'aujourd'hui doivent être financés non par la dette, qui permet aux habitants/usagers de demain de participer au financement de ces équipements qui vivront sur plusieurs décennies, mais par le contribuable d'aujourd'hui.
Dans tous les cas, il s'agit de choix respectables et donc critiquables.

Lambert et son équipe avaient pris des options, nous attendons toujours celle de la majorité Belliot.

A l'ecoute a dit…

Votre dernier commentaire , Le Poulpe est on ne peut plus républicain, et permettez-moi de vous féliciter sincèrement pour cette ouverture d'esprit.
Dommage que Mr. Lambert n'est pas su communiquer avec la même pondération.Et je suis comme vous, dans l'attente des options de Belliot et son équipe. Jusqu'à maintenant du blabla (et souvent maladroit), j'espère que dans son équipe, quelques uns commencent à réfléchir à ne pas se laisser entrainer trop loin et vont réagir.
Ma foi, quelques uns sont jeunes et ont peut-être envie d'un autre Pornichet que celui de Belliot.
Et qui sait d'autres ont peut-être quelques ambitions politiques, et voient bien que le maire n'est pas à la hauteur.
A propos de jeunes dans l'équipe municipale, que sait-on de ce jeune parachuté comme intermédiaire entre Belliot et les élus? Est-ce le comissaire politque de l' UMP, ou seulement un Dir. de com.?
Pouvez-vous nous en dire plus?