lundi 10 novembre 2008

Jamais PLU jamais

200 jours plus tard, Pornichet n'a toujours pas de maire... La réunion préparatoire au nouveau Plan Local d'Urbanisme de mardi dernier a montré les limites d'un maire qui se croit encore en campagne électorale et continue de ne pas travailler ses dossiers. Peur pour la ville !

Faute d'être capable d'élaborer un véritable projet pour sa ville, le maire de Pornichet, Robert Belliot est contraint de se limiter à son seul savoir-faire avéré : la démagogie.

Il nous pompe !

A chaque occasion, Bob le Bafouilleur nous joue la version de l'édile outragé sur le thème : "Lambert nous a caché le besoin des pompes pour améliorer la sécurisation du secteur de l'hippodrome en cas de fortes pluies". Ce mardi soir, les spectateurs de la réunion PLU ont encore eu droit à ce couplet de not' bon maire.

Dommage Bob, mais cet argument ne prend pas. Magazine municipal, point-presse, réunions publiques Hippocampe... l'ancien maire n'a jamais caché les coûts élevés des travaux à engager pour atteindre un risque d'inondation cinquantenaire ou centenaire dans le quartier de l'hippodrome. Si J. Lambert a conduit des travaux onéreux de conduites souterraines sous le boulevard de la République pour doubler les capacités de refoulement, c'était bien dans le cadre d'une stratégie arrêtée suite à des études menées en 2001 par le cabinet Sogreah. La tranche 2 de ce plan prévoyait une augmentation de la puissance de refoulement des pompes situées à l'hippodrome. Les travaux devaient débuter dès le positionnement des nouvelles pistes de l'hippodrome précisément arrêté.

En outre, des études tout à fait publiques ont été lancées en 2007 par l'équipe Lambert pour mesurer l'impact du projet Hippocampe sur le dispositif hydraulique envisagé en 2001. Si la conclusion des études indiquait la nécessité d'accroître les capacités d'évacuation des pompes, une participation des promoteurs et lotisseurs du secteur était prévue, comme la loi le permet, dans le cadre de la Zac Hippocampe.

Le sujet n'est pas neuf. D'ailleurs, lors d'une émission, à l'automne 2007, sur Télé Nantes, c'est Robert Belliot lui-même qui est intervenu sur la question des pompes et même sur leur capacité effective de refoulement. Alors Bob, ce n'est pas joli joli de mentir. Bosse plutôt tes dossiers et arrête de nous pomper l'air !

Droit dans l'Ermur

Autre contre-vérité énoncée par l'encore maire de Pornichet, celle d'une urbanisation voulue par Lambert du coteau d'Ermur. Dommage, mais ce secteur est en zone à urbaniser depuis les années 1980 de par la volonté de M. Empereur.

Et puis d'ailleurs, pourquoi cet espace proche du centre-ville et de ses services, comme des principales voies de circulation ne serait pas constructible ? Ne serait-il pas pertinent au contraire de développer sur ce site un projet ambitieux et contemporain plutôt que de grignoter la campagne à coup de parcelles XXL ?


Entre des élus potiches qui font peine à voir comme l'autre soir à Quai des Arts, un maire incompétent et qui ne bosse pas ses dossiers, une administration fragilisée, un discours ultraréac, une vision passéiste de Pornichet et un discrédit qui s'abat sur notre commune dans diverses sphères de décision, le bilan des 200 premiers jours de Robert Belliot à la tête de Pornichet fait peur. Finalement, ce mardi soir, comme lors des séances de Conseil municipal, seul M. Trichet surnageait un peu. Mais combien de temps acceptera-t-il encore de voir son image plombée par son maire et ses colistiers ?

7 commentaires:

Dylan a dit…

Pourrions nous avoir des nouvelles des choix des leaders locaux (Lambert, Laurent...) sur les diverses motions pour le congrès du PS ?
Pour St Nazaire il semble que J Batteux soutenait B Delanoe et que c’est la motion Hamon (la plus à gauche) qui ait recueilli le plus de suffrages.

Pornichet Le Poulpe a dit…

Intéressante question. En recoupant nos informations avec des éléments disponibles sur le Net, on constate que le PS de Pornichet a voté Delanoé à 62%, les autres candidats ne dépassant pas les 15%.
Seul le responsable de la section, X. Perrin, s'était affiché en soutenant publiquement Delanoé.
Aucune prise de position publique à notre connaissance de J. Lambert ou de quelqu'un d'autre de Pornichet.

Georgette B a dit…

Dites donc, le Poulpe...à part Mrs Thomère, notre ex-adjoint (bien aimé ! c'est vrai!)ou bien Bonnet, nous ne vous avons pas vu l'autre soir..et votre article reprend curieusement les mots d'Arthur et de P Gallerneau sur leur blog!!Où y'a de la gêne y'a pas de plaisir.
Eux y étaient dans la salle! "les pompes", "les potiches", c'est du copié collé ou alors une belle unanimité avec le Modem, ça vous change de la campagne!!
Les journaux sont d'accord aussi pour la vacuité du diagnostic! (A tel point qu'il a fallu que le maire fasse un com de presse et se fache pour que ce soit rectifié..oups!chutt)Mais bon pas grave, vaut mieux 2 infos identiques: c'est + sur!
je dirais bien par ailleurs que Ségolène a bien fait de dammer le pion à tous ces prétentieux au 1er rang desquels le père Delanoé!! Elle a sa vengeance pour tout ce quelle endure gratuitement de leur part..il y a une justice! Les adherents n'aiment pas.
bon moi les poulpes je les aime, battus, retournés et en lamelles, grillés avec de l'ail, du beurre et du persil...

Pornichet Le Poulpe a dit…

Chère "George(tte) b", votre mail est étonnant. Heureusement en effet que le Poulpe dit à peu près la même chose que d'autres personnes présentes à cette piteuse présentation, sinon il y aurait un problème. Nous y étions nous aussi et comme vous avons pu constater les dégâts.
La différence avec d'autres est que le Poulpe ne se complait pas dans le dénigrement stérile, il analyse et propose, quitte à ne pas plaire à la vox populi.
Tiens cela nous rappelle les clivages de mars 2007 : une droite néo-conservatrice et démagogique, une gauche cherchant à concilier justice sociale et environnement et une liste bobo-Modem adepte de l'eau tiède et en proie à une certaine suffisance.
Quant à la cuisine...

dylan a dit…

Merci Le Poulpe sur l’info des tendances PS de Pornichet ; plutôt rassurant.
Je vois Delanoe comme un social-démocrate réaliste, Royal comme démago populiste/show biz, Aubry comme 35h/ délocalisations et Hamon comme un jeune loup sectaire.

Sylvain a dit…

Qui parle de suffisance? Pas vous tout de même!
Etre là à dénigrer tout au long de ce blog, alors que vous avez pas été au top dans plein de domaines (logements, inondations etc..)
Il y a aussi à redire! Sinon vous y seriez encore, à la Mairie! Mais comme c'est parti on peut dire qu'on va finir par vous regretter quand même, vous ou la petite dame!

rlb a dit…

PLU...jamais Hippocampe?

Pas si sûr, si on en croit la Presse de ce jour (Presse-Océan).
L'étendue des travaux, mais surtout les sommes annoncées, et qui que ce soit qui paye, ne laisseront pas beaucoup de manoeuvre à Mr. Belliot pour sortir du projet édifié par l'équipe Lambert.
Mais aujourd'hui, Sarkozy fait bien de l'interventionisme d'Etat, (pas là ou je le souhaiterai, mais c'en est quand même).Alors que Mr. Belliot fasse du Lambert , que va en penser le collectif des associations?