dimanche 12 octobre 2008

Un shérif dans la ville

48 heures après l'annonce unilatérale par Robert Belliot, l'actuel maire de Pornichet, de fermer les bars dès minuit, l'incompréhension domine à Pornichet et pas seulement chez les commerçants concernés. Le maire de Pornichet est-il un shérif aux petits pieds ? Et, à qui profite le "crime" ?

Incrédulité

Incrédulité des passants circulant avenue de Mazy, samedi en fin d'après-midi, devant le happening organisé par les exploitants de bars, face au Bidule, pour expliquer la situation à leur clientèle.

Incrédulité également pour les passants du centre-ville de Pornichet qui voient des affichettes à tête de mort ornées la devanture de nombreux bars, et peuvent lire sur ces mêmes vitrines une copie de notre article de jeudi soir.

Incrédulité aussi pour les restaurateurs du port sommés par la Police Nationale de diminuer très significativement la surface de leurs terrasses et qui, faute de parvenir à obtenir un RV en mairie de Pornichet, suspectent fortement le nouveau maire d'avoir une fois de plus joué au shérif.

Un shérif aux ordres de qui ?

Pour nombre de commerçants et de Pornichétins, les arguments du maire sont d'autant moins recevables que chacun sait qu'il a pouvoir pour demander au Préfet des mesures disciplinaires contre les bars qui ne tiendraient pas leur clientèle. Il peut ainsi demander des fermetures temporaires et/ou des réductions d'horaires pour les éventuels établissements fautifs. D'après des sources préfectorales fiables, le maire de Pornichet n'aurait, depuis son arrivée, engagé aucune mesure de ce type. Alors pourquoi pénaliser toute une profession ? Pour faire plaisir à M. Métaireau, maire de La Baule, à qui le nouveau maire de Pornichet ne cesse de faire des allégeances sonnantes et trébuchantes et dont les bars souffrent de la concurrence pornichétine ?

Chacun sait que les problèmes ponctuels de la gare sont liés à la consommation excessive d'alcool "au cul" des voitures. J. Lambert, le prédécesseur de l'actuel maire-shérif, avait ainsi pris un arrêté interdisant la consommation d'alcool sur la voie publique, quitte à contraindre des institutions comme Le Bidule à ne plus servir la clientèle devant la cave. Chacun sait que l'été, grâce à la présence de CRS en renfort, la gare est un quartier festif mais sans excès trop notables. Alors pourquoi cette mesure démagogique ? Pour donner un signe à électorat perplexe devant la médiocrité de ce début de mandat ? Pour répondre aux amicales voire trébuchantes demandes du promoteur qui peine à commercialiser à 5.000 € le m² ses appartements place de la Gare ?

Il est à craindre que notre shérif de pacotille ne propose in fine une milice privée ou assimilée et un système de surveillance vidéo faute de pouvoir tenir ses démagogiques promesses électorales en terme de sécurité.

4 commentaires:

Eddy a dit…

Je bosse dans la restauration à Pornichet. Mon patron est un peu à la ramasse et franc énervé. Lui, il habite Pornichet et a voté Belliot... Il a donc ce qu'il a cherché.
Par contre, moi je ne suis même plus certain de conserver mon boulot et encore moins mon temps complet.
Si Belliot persiste, fini le deuxième service en soirée et bye bye les heures. Ce maire est un barjot, comment peut-on le virer ?

zorbec le gras a dit…

Faut quand même bien comprendre qu'on en a pris pour 6 ans ce qui peut inquiéter les plus lucides au bout de 6 mois. Ca va être long, très long.
Après ce petit tour de chauffe, que peut on constater ?
Que cette équipe, car c'est trop facile de ne parler que du Maire est amenée à conduire les pojets de l'équipe précédente. Je trouve ça assez marrant de les voir se glorifier du centre de loisirs, de la cuisne centrale, des tennis, de serres municipales...sans avoir rien à mettre en face. Exit les maisons de quartier par exemple donc un adjoint au chômage non ?
Il est plus que probable que cette équipe de desesperados ne sera jamais en mesure de ne monter aucun projet significatif ou utile pour la population. Alors que leur reste t-il pour faire semblant d'exister ? Eh bien c'est simple d'utiliser les bonnes vieilles recettes de la droite rabougrie: Faire peur, calomnier, et renvoyer systématquement la faute sur les autres, les prédecesseurs. C'est quand même ce que fait sans arrêt notre gouvernement actuel oubliant au passage qu'ils gouvernent depuis bien longtemps et que cette durée devrait les mettre en position d'assumer leurs fonctions et leurs erreurs.
A Pornichet ça va être pareil. L'absence totale d'idée et de direction va mener la ville dans une impasse économique, sociale, touristique. Mais de toutes les façons ce sera de la faute à Lambert!
Alors à quoi allons nous assister ? Eddy et bien d'autres vont quitter leur boulot, faute de vision touristique pertinente, la destination Pornichet va régresser, d'ici un an ou deux, on fermera des classes, des commerces etc...
En privé, M Belliot ne cessait de ressasser "quand je serai Maire" il y est arrivé, bravo. Il a maintenant son joujou, reste que ce sera au contibuable de le payer ce beau joujou. Qui par ses taxes, qui par le chômage, qui par la fermeture de son magasin.
J'vous l'dit ça va être long.....

Anonyme a dit…

Est ce vraiment une surprise ? Il honore une promesse de campagne.
Lors de ses premiers écrits en tant que Maire, il dit avoir cherché des réponses avec la police nationale. Il a même envisagé d'augmenter l'effectif de la police municipale pour augmenter la surveillance de terrain . Le tout sans succès.
Et comme il ne sait pas - quoiqu'il en dise - travailler en concertation avec les acteurs de terrain, ou prendre le conseil de personnes susceptibles de l'éclairer sur les actions possibles (ex: les fermetures temporaires possibles pour les gérants de bar qui ne tiennent pas leur clientèle) il prend en ce domaine comme dans d'autres des décisions simplistes à la hussarde.

Il ne se rend pas compte qu'il y a de nombreux jeunes qui vont dans ce quartier et qui n'abusent pas de l'alcool. Ceux là sont pénalisés.

Il ne se rend pas compte que c'est tout le quartier qui va pâtir de cette décision.

Il est probablement sincère lorsqu'il déclare vouloir protéger la jeunesse. Mais il ne se rend pas compte que sur ce coup, il se met la jeunesse à dos qui va considérer de plus en plus Pornichet comme une ville pour vieux.

Bref, une fois de plus, c'est n'importe quoi . Et ce n'est pas fini.

Anonyme a dit…

je suis commercante et pornichetine depuis bientot six ans - mère de famille payant ses impots sur la commune et je suis dans l'incompréhension totale comment toute cette élite de gens si respectables peuvent enlever le travail aux gens qu'on s'occupe d'embeter les personnes qui ne travaillent pas et non ceux qui essayent - c'est la première fois que je me trouve dans une telle situation d'énervement et de dégout de la société tous ces retraites qu'on t ils fait les a t on empecher de gagner leur vie et de nourrir leurs familles - cela est trop facile d'essayer de croire que le problème va être résolu par une fermeture des bars que d'hypocrisie quant a mr delcamp avant d'annoncer que nos horaires seront alignés sur les communes avoisinantes qu'il se renseigne avant de dire de tel imbécilités - une ex pornichetine et une ex commercante dégoutée de ce soi disant petit bout de paradis près de l'atlantique