dimanche 27 décembre 2009

Le vice roi

L'époque est au bilan et le moins que l'on puisse écrire est qu'à Pornichet, c'est plutôt l'heure du dépôt de bilan tant Robert Belliot conduit inexorablement la commune dans une impasse sociale, urbaine, touristique et financière. Si l'on considère que le vice mène le monde bien plus que la vertu, Pornichet est en passe de devenir le centre du monde.

En guise d'étrennes ironiques, libre expression sur les péchés capitaux qui malmènent Pornichet.

L'acédie

Plus connue de nos jours par l'expression de "paresse morale", ce vice gangrène l'action municipale. Chaque jour, la municipalité Belliot démontre son incapacité à s'ouvrir aux enjeux de notre époque.

Modérons la place de la voiture reine exprime la vertu, des parkings supplémentaires j'ouvrirai avec l'argent des contribuables (Dauphin, Flaubert, plage de Ste Marguerite, espace boisé de Bonne-Source) répond le vice roi. L'étalement urbain et la consommation foncière excessive tu combattras clame la vertu, le pavillon de constructeur sur 800 m² de terrain tu bâtiras, répond le vice.

Et, dans ce contexte licencieux, Athéna, la déesse de la sagesse, a rendu les armes face au Belphégor des 4x4 et du toit à deux pentes.

L'orgueil

Il constitue un élément fondamental de la politique (sic) conduite par not' bon maire. Communiqué de presse après communiqué de presse, message vidéo après message vidéo, intervention publique et bafouillante après intervention publique et bafouillante, notre Lucifer de Ker Bon Accueil cherche à expliquer qu'avant lui Pornichet n'était rien ou plutôt n'était rien de bien.

Une ville largement équipée d'équipements et de services publics réellement utiles aux citoyens, Lucifer oublie. Une ville à la santé financière resplendissante, Lucifer en profite pour dépenser sans compter. Une ville dotée d'un projet équilibré pour organiser un développement maîtrisé pour le long terme, Lucifer détruit tout pour renouer avec le Pornichet du début du XXème siècle au point que le commissaire-enquêteur du Plan Local d'Urbanisme s'émeuve de ce retour vers le passé voulu par le vice roi. Allez Lucifer, lâche ton trident !

La gourmandise

Comprise au sens originel de la gloutonnerie, de la démesure, de l'aveuglement, elle est probablement la marque de fabrique de la municipalité en place. Avec Belzébuth à l'Hôtel de Ville, la dilapidation des deniers publics est devenue un credo.

Votre pauvre association sportive riche de plusieurs centaines d'adhérents a du mal à payer sa facture d'électricité, pas de problème le contribuable y palliera. Vous voulez une buvette pour picoler à la santé de la Loi Evin, on vous la prépare au plus vite. Vous voulez du beau matériel de sonorisation pour un équipement pourtant quasi neuf, achetez sans compter, le contribuable régale ! Vous voulez gueuletonner aux frais des Pornichétins sous prétexte de course à la voile, rejoignez nous sur le port chaque semaine de l'Ascension. Vous voulez 5 places de parking à 100.000 €, venez donc du côté du Dauphin, etc, etc.

Si Lambert a peut-être péché par un excès de rigueur financière, notre Belzébuth de l'Hôtel de Ville a, lui, les poches percées ...

L'avarice

Ce pêché est une notion étrangère à la majorité UMP locale, en tout cas pour sa clientèle politique qui sait apprécier les réceptions municipales dans des lieux normalement dédiés à la culture, les moyens municipaux mobilisés dans la salle des sports pour accueillir gracieusement un meeting de l'UMP ou les deniers publics dispendieusement utilisés pour un pathétique radio-crochet de chants de marins.

Les rares cas d'avarice décelés du côté de l'Hôtel de Ville sont plutôt pour des opérations un tant soit peu ambitieuses comme, par exemple, un festival de musiques actuelles, le Farniente festival, obligé de s'exiler vers des contrées plus hospitalières. Autre cas d'avarice connue mais assumée, le refus obstiné de produire du logement social dans les beaux quartiers illustré par la cession à un promoteur du foncier des serres municipales.

La colère

Elle entraine dans son sillage des actes voire des propos regrettables. Parmi les innombrables accès de colère du Satan du 1er étage, qui terrorise même ses condisciples, sa diatribe anti-blog fait, deux mois plus tard, encore rire la blogosphère. Expliquer des actes inacceptables de dégradation par l'outrecuidance de blogs maléfiques qui oseraient un tant soit peu égratigner la carapace du vice-roi illustre tragiquement le niveau du procureur.

A Pornichet, les sorcières ne volent plus, le sel ayant mangé leur manche à balai, mais elles seraient remplacées par des blogs dangereux car libres et informés.

L'envie

Elle constitue visiblement un pêché véniel pour le Léviathan pornichétin tout empourpré de sa suffisance. Fier d'un bilan désastreux et raillé par ses peu charitables amis UMP de la Presqu'île, notre dévoué maire n'hésite pas à proposer ses trop méconnues compétences pour intégrer le haut de la liste UMP pour les élections régionales. Probablement en panne de batteries, le portable de notre Léviathan airbusien n'a jamais sonné.

Tout à son envie de devenir le Bertrand Du Guesclin de l'UMP local, il s'en va parallèlement guerroyer contre le seigneur Batteux en son fief nazairien et, fort d'une armée composée d'élus et de fonctionnaires pornichétins, il parvient à entrainer derrière son panache dépenaillé une seule et unique vestale de l'UMP nazairienne. Quel tableau de chasse !

La luxure

Elle constitue un pêché que nous laisserions volontiers pour la sphère privée afin d'éviter de devoir nous épancher sur le sujet. Signalons simplement qu'Asmodée, qui sème, selon la définition mythologique, dissipation et terreur, est sévèrement combattue par les cerbères vidéoéquipés des brigades municipales.

Refusant de voir sa commune livrée aux vices démoniaques d'une jeunesse désorientée, notre courageux gardien des ténèbres s'est réservé, avec ses amis adjoints, le douloureux visionnage de ce spectacle, en leur qualité d'officier de police judiciaire résultant de leur mandat municipal. Tremble Bacchus, le duel Bidule contre Super Focus est engagé !


Entre les sept péchés capitaux et les sept vertus (foi, espérance, charité, justice, prudence, tempérance et force morale), Pornichet semble s'égarer sur la voie des enfers vouant ses habitants aux gémonies. Espérons qu'à l'instar de Dante, tout cela ne soit qu'une divine comédie, et que Pornichet aura commencé le cycle belliotiste par les chemins de l'enfer avant d'accéder au purgatoire et d'entrouvrir le paradis. Il est cependant à craindre que la muse salvatrice ne ploie sous la tache...

Bonne année 2010 à toutes et à tous sous le signe de la vigilance citoyenne !

18 commentaires:

Anonyme a dit…

le temps fait son travail.
élu en mars 2008, la liste en place a vogué les 9 premiers mois sur les compétences des fonctionnaires et sur l'héritage de lambert. petits fours et coupages du ruban ont suffis à sa majesté pour se prendre pour un empereur (inauguration serres municipales et cuisines du l'école du pouligou). le mal a commencé a apparaître début 2009 avec des projets pharaoniques (hippodrome) et le départ encouragé de nombreux bons fonctionnaires.l'optimisation est de rigueur.les scandales se sont succédés tout au long de l'année 2009 pour aboutir à un plu catastrophique. l'année 2010 va voir venir soit un apaisement général créer par la résignation des pornichétins à leur sort, soit à un mécontentement sérieux qui risque d'exploser à la face du roi.
ce qui est sur, c'est que le bateau qui naviguait seul en 2008 a arrêté d'avancer en 2009 pour sans doute couler en 2010.
réponse dans douze mois.

HNY a dit…

La malchance n'est pas un péché, mais mieux vaut ne pas en être trop affecté, comme semble l'être RB.
En effet depuis hier son prestigieux joujou de communication, je veux parler du panneau lumineux sis au rond-point d' intermaché, qui est ...en panne.
Un carré noir obstrue le message Belliotiste. A moins que cela ne soit de l'auto-censure, non là je rêve.Contre qui RB va-t-il pouvoir porter plainte ?

Une suggestion, pour amuser la galerie, il pourrait diffuser sur ces (ses) panneaux, les images prises par ses caméras. A propos, avez-vous remarqué , que leur signalisation du coté Est (St-Nazaire) n'est pas située sous le panneau Pornichet , mais bien en amont de façon presque cachée. M. Belliot aurait-il honte de cette marque ou bien voudrait-il faire croire que c'est la commune de St-Nazaire qui est concernée?

Allez tout ne peut aller que mieux en 2010, vu ce qui s'est passé en 2009. Alors bonne année à Toutes et Tous.

Anonyme a dit…

Ben mon gars, quel boxon ton post !
D'approximations en amalgames, de snobismes lexicaux en contresens. Sous prétexte d'érudition, tu deviens bête et incompréhensible.

On dit acédie et non ascétie.

Quant à ta démonologie selon sainte Françoise Romaine, quel lavement mon gélatineux !
Bonne année quand même, fais mieux en 2010

Anonyme a dit…

Quelqu'un pourrait-il donner les informations suivantes :
- Combien a coûté le nouveau parking Flaubert (terrain 1600 m2, démolition, déboisement, terrassement, ...)?
- A qui est-il destiné : aux usagers du Terrain de foot synthétique ou aux habitants* des immeubles Flaubert ?
* ceux qui avaient obtenu de la Municipalité Lambert, la pose de plots en bois pour empêcher les footeux d'utiliser leurs trottoirs.

Pornichet Le Poulpe a dit…

Lorsque l'acédie devient l'ascétie par l'étrange miracle d'un correcteur orthographique facétieux, chacun plonge dans son bon vieux Littré sans trouver trace de cette surannée acédie.
Et pourtant d'acédie, il s'agit !

Merci à l'Anonyme sourcilleux et si peu magnanime.

lonely a dit…

Dites moi innombrables Anonymes,
pour 2010, je forme un voeu, que vous utilisiez des pseudo.C'est un exo intéressant de le choisir.
Et ça rend la lecture plus facile,
et puis les batailles a qui aura le plus gros...dico.Ca lasse un peu.
Le doute, la curiosité, l'humilité sont grands frères de la petite connaissance.
Tous ici nous venons pour prendre et donner des nouvelles de Pornichet.
Mais faut il une tenue spéciale? ou peut-on venir simplement en...humanité et malice?
Dis moi Poulpe comment faire car je vais bientôt rester à ta porte car je vois bien, je n'ai pas le costume qu'il faut ces temps ci pour ce qui devient "Vitriol-Club privé.moins d'info,haine à gogo"
En attendant Bonne Année à tous.
Lonely

Anonyme a dit…

Il est temps de se réveiller effectivement !
J'ai pu profiter pdt les fêtes de la promenade du bord de mer nazairien. Les enfant étrennent leurs rollers ou patinettes sur cette promenade sécurisée et très réussie. Le bord de mer pornichétin et baulois, vitrine touristique, est bien délaissé, lui ! Un parc paysager était-il prioritaire ? Les restau sont toujours aussi mal mis en valeur, et ce ne sont pas les caméras qui rendront une identité à notre ville.On a l'impression que Pornichet recule. Je souhaite à notre commune une année 2010 pleines de rebondissements et de contestation. Pornichetins, réveillons-nous !
merci au poulpe de nous donner son avis, à nous de faire la part des choses malgré des journaux qui oublient que l'info c'est aussi ouvrir le débat.
Porcinet

zorbec le gras a dit…

Au moins, l'affichage en entrée de ville à le mérite d'afficher l'imposture. En quoi une caméra est elle un équipement de protection ?????
2010 sera peut être une bonne année, rêvons.......
Ce sera surement pour la ville la première des années de vérité, sur les projets, sur les finances municipales, sur l'absence de vision cohérente de la dream team en place. Les projets des équipes précédentes étant achevés, les projecteurs seront maintenant braqués sur ceux de l'attelage en place....
Eh oui, pendant que St Nazaire met en valeur son front de mer, Pornichet néglige de plus enplus son potentiel touristque, c'est comme ça. Les promeneurs du dimanche seront bientôt de plus en plus tentés de faire une promenade digestive sur l'estuaire de la Loire (au demeurant très bel endroit) que sur un remblai laissé à l'abandon, sans projet attractif. Quant au parc de l'hippodrome.....
Bonne année au Poulpe, complétement d'accord pour l'utilisation de pseudos, c'est quand même plus rigolo pour s'envoyer des vannes non ?

HNY a dit…

Un vrai et beau débat que ce boulevard de mer.
C'est vrai , bravo à l'équipe Nazairienne, aucun écho négatif de ce bel ouvrage.
Qu'attendent nos élus Pornichétins pour s'emparer du sujet, sans attendre une eventuelle idée de La Baule, ou du Dpt , puisque la voie est départementale ( j'ai rien contre les deux, mais j'ai pas envie d'attendre).
Moins de place à la voiture, plus aux piétons et cyclistes; et autres rollers. Il en découlera certainement des conséquences innattendues et bénéfiques pour le reste de Pornichet. Allez Le Poulpe , lance une pétition !

ceciestunpseudo a dit…

Le front de mer de St Nazaire a été mis en valeur sur des fonds de la Carene. Le poulpe peut sans doute nous préciser à quelle hauteur (70%?).
Comme la promenade du front de mer de sainte marguerite à bonne-source pour Pornichet. Mais il semblerait que le secteur de la pointe du Bé se fera aux calendes grecques.
La transport à haut niveau de service qui se prépare sur le territoire nazairien sera lui aussi financé en grande partie par la Carene. Il ne viendra pas jusqu'à Pornichet, même si c'est possible et si un site propre est déjà prévu.

D'autres communes vont aussi voir leurs infrastructures évoluer avec la participation souvent exclusive ou majoritaire.

Punirait-on les pornichétins d'avoir mal voté ? M. le maire de St Nazaire et président de la Carene le laisse entendre en privé à qui le veut bien.
Vive le sectarisme.

HNY a dit…

A Ceciestunspeudo.

Evitons les "..le laisse entendre en privé..." .Pourquoi pas " ...Oui chaque fois qu'ils se rasent le matin , ils y pensent...". Ou alors allons-y carrément: "M. Belliot aurait dit à un(e) ami(e), alors qu'il était sur le trône :" La Carène me fait ch...".
On aurait là un vrai bruit de chiottes.

Non revenons en aux fondamentaux, pourquoi Pornichet ne peut engager une vrai démarche sur le Bd? C'est parce que le choix des élus s'est porté sur le parc paysagé, qui va obérer pour de longues années les finances de Pornichet.
Il ne tient qu'à M. Belliot de cesser de faire une guéguerre politicienne avec la Carène, pour obtenir de cette dernière des concessions, qui permettraient à Tous d'être contents et de voir Pornichet évoluer pour le profit de beaucoup, contrairement à ce qui se prépare aujourd'hui.

Pornichet Le Poulpe a dit…

Front de mer nazairien et CARENE suscitent des débats passionnés.
Passons sur l'appréciation esthétique du littoral nazairien relooké. Par contre, cette opération est bien financée par la Ville de Saint-Nazaire et non par la CARENE. Cette dernière finance par contre intégralement les aménagements du chemin côtier entre Kerlédé et le port de Pornichet. La confusion est aisée d'autant que les architectes-paysagistes de ces deux opérations sont les mêmes, l'agence Phytolab.
Reste l'avenir de notre boulevard de mer. Premièrement, ce boulevard est communal depuis 4/5 ansn eviron, suite à une demande de rétrocession de nos amis baulois. Deuxièmement, pour le faire évoluer, il faudra des sous, beaucoup de sous. L'opération nazairienne a coûté plus de 6 M€ pour un traitement relativement light en terme d'usage de matériaux onéreux. A Pornichet, Super Belliot préfère des jardins suspendus à un joli bord de mer, une question de goût ?

lonely@gmail.com a dit…

Bonjour,

Cherche Nanakoué, espérement ...
Toi qui sais de la loi, accepterais tu de regarder mes questions ?
il y en a tant sur les consultations et les marchés passés sous la cloche de l'article ** des collectivité territoriales.
Quand je lie les délibérations : toujours le même plan; les sujets sensibles au début, on parle on grogne on crie, puis passent les trains de mesures,peu de mots cleés pour les recherches d'info.
pas d'explication: on a dit oui.
pourquoi pas un lien vers une explication courte:la municipalité a retenu l"entreprise xxxx,parmi la liste ci après qui avaient répondu, le montant du marché s'élève a n euros, les travaux commenceront le tant et devraient s'achever le temps,le dossier de complet est consultable etc..
C'est difficile ça?
Quand c'est terminé et fixé pourquoi ne pas le dire?
Le code des marchés publics donne des règles, l'idée en est d'éviter les "loucheries" et tant mieux.Alors pouquoi faut il attendre des semaines pour avoir accès aux parutions du JO.
Demander à être informé ce n'est pas chercher la faute, c'est demander à être reconnu comme membre d'une communauté.Dans une famille les parents sont heureux de raconter quelles décisions ils ont prises pour le bien du groupe, et tant pis s'ils se trompent quelquefois,c'est difficile le rôle de décider.
Aussi Nanakoué, si je laissais des questions de droit à notre Poulpe, accepterais tu d'y répondre; hors parution car il n'y a pas d'interet pour tous.
L'innocent que je suis prend peur Ils refusent les questions et plus encore les débats.
Et si ce silence n'était que "timidité" sur des sujets mal maitrisés, mal préparés?
Se proposer à l'élection c'est décider de servir.Et servir ça commence par l'humilité d'apprendre, de travailler ses sujets et informer, enseigner partager.C'est difficile.Si on ne peut pas,si on n'a pas d'équipe solide pour travailler partager et soutenir il ne faut pas y prétendre.C'est trop difficile sans appui d'une compétence confiante.Où est la confiance quand "on nous dit rien, on nous cache tout..(mettez la zique..)?
Nanakoué, aide moi ! :)

pour terminer en souriant
la décoration de l'obscène rond point de l'hippodrome à la cr(o)isée d'ERMUR,(vue du dessus)
est en place depuis deux jours maintenant, sans nettoyage..
il s'agit d'affiche
=s du Front National et autres joyeux drilles: au sujet de l'émigration. Airs connu.Les panneaux d'affichages électoraux ne sont pas encore en place, et à un moment et l'on parle
de tlpe et de pollution visuelle,

On aura encore bien de quoi s'occuper cette année..:)

Martin a dit…

Vous avez vu sur pornichet-infos le DGS aux voeux du personnel communal il en a remis une couche sur les blogs. Il faudrait lui demander si c'est "traditio" la manière dont il a remercié certaines personnes dernièrement.

Nakakoué a dit…

A tous et toutes une belle et heureuse année poulpesque...et à lonely ma modeste participation à ses questions sur nakakoue@gmail.com

Anonyme a dit…

Le super DGS manque d'imagination et de créativité cette année et a recyclé ses voeux de Vitry le François... un peu facile d'utiliser l'étymologie des mots pour donner du sens à son discours.
Moi ça m'a inspiré cette phrase :
"La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale". Françoise Sagan

Anonyme a dit…

pour preuve d'un DGS en manque d'imagination voici un extrait de l'article de presse de l'Union (voeux 2008, il recycle tous les deux ans! ):

" Mairie : les coulisses d'un divorce annoncé

Ça balance pas mal à la mairie, depuis le discours quelque peu imagé du directeur général des services qui a parlé de «trahison» lors de la cérémonie des voeux. Retour sur les raisons d'une séparation entre le maire et une partie de sa majorité.
L'intrigue…
Ça n'aura échappé à personne: la mairie de Vitry prend des allures de Dallas avec son univers impitoyable, ses coups de gueule, ses complots et ses crises. La dernière en date, les supputations de « traîtrise » prêtées à l'adjoint aux sports, Alain Lacoine, depuis qu'un discours du directeur général des services, Didier Cressot, sur l'étymologie du mot tradition — « proche de celle de trahison » — a mis le feu aux poudres. "


Trop fort le DGS, il nous a ressorti du "traditio"!!

ASSEZ a dit…

TRADITION

Si c'est une tradition pour le DGS de présenter systématiquement ses voeux de la même façon, mais dans une commune différente tous les ans...alors bon vent pour l'année prochaine M. le DGS.
M'étonne pas qu'il aime pas les blogs, qui aujourd'hui permettent à tout à chaqun de redonner de la mémoire à ceux qui auraient oublié ce qu'ils ont déjà dit.
Et sans aucune traduction à faire, puique que comme on le sait :
"Traductor , traditor".