jeudi 4 février 2010

De bonnes nouvelles

"Il a le melon !". Référence fruitière d'un compagnon UMP pour Robert Belliot qui se prend pour le super-héros de la droite nazairienne. Trop à l'étroit à Pornichet, not'bon maire veut bouter le socialiste hors de Saint-Nazaire et cela en fait rire beaucoup...

Battling Bob est en campagne. Émoustillé par sa 17ème place sur la liste de l'UMP pour les régionales, il met les gants contre... ses compagnons de l'UMP. A en croire l'excellent Pornichet Infos, repris par Ouest-France, notre Cassus Clay des mémés à caniche a fait le coup de poings dans une « amicale » réunion des UMP de la 8ème circonscription, celle de Saint-Nazaire.

Pornichet se débarrasse de Belliot

Mais que venait donc faire notre héros local dans le pugilat politique de la droite nazairienne ? Y mettre de l'ordre, voilà tout ! En effet, comme nous vous l'annoncions en novembre dernier notre roi des rings ambitionnent rien de moins que de mener la droite à Saint-Nazaire, lors des prochaines municipales. Ne vous méprenez pas chers lecteurs, le Poulpe ne fume pas ses tentacules, il tient ce scoop du leader de la droite nazairienne, pas moins.

En navigant sur le net, il est plaisant de découvrir l'improbable blog de Jean-Louis Garnier, figure de la droite à Saint-Nazaire et tête de liste UMP aux dernières municipales. Dans un article fielleusement intitulé : "Des nouvelles du déjà candidat à la mairie de Saint-Nazaire : Belliot Robert", l'auteur exprime sa conviction que les Nazairiens sauront reconnaître le talent de not'bon maire puisqu'il est déjà parvenu à plomber les finances de Pornichet et à déstabiliser les services municipaux. Visiblement bien informé, l'auteur décrit notre cher maire comme un « autocrate », ce qui – naturellement – n'est pas sans nous surprendre...

Quelle honte de calomnier ainsi le chantre de la démocratie locale. L'homme qui a créé des comités de quartier absolument pas instrumentalisés. Le maire qui a remarquablement concerté la rédaction de son PLU au point de laisser aux riches cacochymes de Prosimar le soin de le rédiger. L'édile qui soutient pleinement les grosses associations locales comme l'Office du Tourisme ou l'Office Municipal des Sports du moment que les dangereux gauchistes qui les dirigeaient soient passés par-dessus bord.

Certes, dans leur grande magnanimité, les Pornichétins sont près, tels les Herblinois en leur temps avec Jean-Marc Ayrault, à faire don de leur grand maire à leurs voisins. Le prix à payer sera rude pour notre commune car comment l'UMP parviendra-t-elle à dénicher un leader aussi compétent, aussi bon gestionnaire, aussi visionnaire ? Le doute nous assaille...

De mauvais citoyens pornichétins, peu au fait probablement des enjeux, ont osé se réjouir de la nouvelle. En effet, en franchissant les Jaunais, le Rubicon local qui sépare Pornichet de Saint-Nazaire, ils considèrent que Robert Belliot garantirait aux Pornichétins que son passage et ses ravages n'auraient duré que 6 ans. Et franchement, il sera si difficile de faire tomber Saint-Nazaire à droite, qu'il serait sage que Robert Belliot consacre immédiatement son énergie à préparer cette mère des batailles, quitte à abandonner dès à présent son frêle esquif pornichétin.

La Carene reste à gauche

Un bonheur n'arrivant jamais seul, l'annonce du parachutage de l'actuel maire de Pornichet sur Saint-Nazaire garantit quasiment à la gauche carenienne de conserver les commandes de l'intercommunalité. Dans un contexte compliqué de succession de Joël Batteux, les Samzun, Provost ou autres prétendants doivent voir d'un bon œil Robert Belliot se croire un destin nazairien.

David Samzun, l'adjoint à l'urbanisme de Saint-Nazaire et vice-président de la Carene chargé de l'habitat, ne s'y est pas trompé en transformant, à chaque conseil communautaire, Robert Belliot en punching-ball. Les spécialistes du noble art ont judicieusement observé que soumis à un telle volée de coups, même un sac de frappe réagirait davantage que Robert Belliot... Mais Super Bobby encaisse, ahanant quelques borborygmes faute de pouvoir mettre en ordre ses insondables pensées sous la grêle de coups.

Avec Robert Belliot comme leader, la gauche nazairienne se voit offrir un bien faible sparring-partner et devrait sans grande peine gagner le combat de la mairie de Saint-Nazaire et par ricochet celui de la Carene. Voilà une bonne nouvelle !


Plus de Belliot à Pornichet, la gauche à la tête de la Carene, le schéma esquissé par la droite nazairienne présente bien des avantages. Le Poulpe encourage vivement les conseillers politiques de Robert Belliot, son dir-cab et son improbable directeur général des services, à poursuivre cette stratégie. Ils auront ainsi droit à l'éternelle reconnaissance des citoyens pornichétins et nazairiens...

17 commentaires:

montoutpetitami a dit…

Attention Le Poulpe, avec la suractivité politico (web) médiatique de notre maire, tu ne vas pas pouvoir suivre. Le surmenage te guette, alors que la campagne des régionales vient juste de démarrer. En attendant, je conseille à tes lecteurs, non seulement le blog de Garnier, mais aussi les commentaires de son dernier article. C’est à se pisser dessus. Comme dirait Martine Aubry, les guéguerres au PS à coté de l’UMP, c’est le monde des bisounours. Dernière chose : ta réputation, cher mollusque, a largement dépassé nos frontières. On parle de toi à La Baule,à Trignac, Savenay et même à Nantes. Bientôt Paris peut-être, et ensuite la gloire. Longue vie à toi, et longue vie à l’UMP dans notre région (continuez à nous faire rire les gars)

Zan le naZ a dit…

Oui c'est à se pisser dessus effectivement. Moi ce que j'aime chez Garnier c'est qu'il nous fait partager cette belle histoire en temps réel. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais il prétend sur son site que l'élue ump de la ville de Saint-Nazaire aurait fait courir la rumeur qu'il l'aurait giflée ! Moi qui croyais que les gens de droite étaient mornes et pas drôles. C'est guignol tous les jours.

Votre voisin,

Encore Nous a dit…

Voici un commentaire laissé sur le blog d' AEP.

1) Le maire précédent avait fait des réserves foncières pour différents buts, dont des logements sociaux. Pourquoi deux ans après son arrivée, le maire actuel n'a-t-il pas profité de cette aubaine et n'a-t-il fait réaliser que 30 logements ?

S.V.P , pas de réponse langue de bois du style " C'est toujours mieux que le précédent" ou " on veut pas des barres" ce dernier point n'étant qu'architectural.

2) Sur quelle base légale , le Maire pourrait-il contraindre des promoteurs privés d'intégrer dans leur programme une part de HLM ? Ce qui évitera les ghettos, et les barres. Nous parlons bien de logements à loyer ( locations/achats) modérés pour des faibles revenus ( SMIC) pratiqués hélas trop souvent dans le domaine du tourisme( hotellerie) qui est l'activité première de notre commune.
Une occasion à été manquée récemment :les terrains des anciennes serres.

3) Question hors PLU.
M. Belliot lors de sa campagne a toujours dit qu'il se consacrerait entièrement à Pornichet et aux Pornichétins " qu'il adore plus que tout". Pourquoi se présente-t-il aux régionales ?

A très bientôt pour lire vos réponses ."

Ubu a dit…

C'est trop fort l'UMP, mieux qu'un film avec Eastwood.
Ce qui est drole, c'est que l'UMP censure son leader nazairien puisque l'article détaillé qu'il avait écrit sur son matche de boxe avec Belliot a disparu. A la place, on a droit à un compte-rendu grand-guignolesque d'une réunion UMP avec le chef départemental.
Même dans une cour de récré le niveau est meilleur. Mais comment les Pornichétins ont-ils pu élire un maire pareil après des types comme Empereur et Lambert, qui eux au moins étaient intelligents et compétents ?

Anonyme a dit…

"de bonnes nouvelles"
ces dernières heures, la consultation des différents blogs devient de plus enplus hallucinante. Qu'ils soient de droite, de gauche, de pornichet, de saint nazaire ou d'ailleurs, chaque jour, et mème plusieurs fois par jour, les annonces se multiplient. Celà devient inquiétant. Et pourquoi, ou plutot pour qui ce branlebas de combat au sens propre comme au sens figuré. Un seul personnage a la vedette : robert Belliot, le maire de Pornichet.
Et pourquoi tout ce tintamarre ? non seulement, il ne se satisferait pas de mettre le "souk" à Pornichet, avec sa gestion catas trophique des affaires publiques, mais il tenterait de " foutre le bordel" dans l'UMP" nazairienne. Avec quels objectifs ?? Le sait-il lui-mème ??
Pendant ce temps-là,le SPHINX est impassible !!!
Qui pourra enfin résoudre cette énigme ??
En attendant, les 14 et 21 Mars prochains, il y aura des élections régionales, et il faudra bien, trouver la solution, sinon ....

Zan le naZ a dit…

Ca devient de plus en plus drôle !!!

http://www.saint-nazaire.maville.com/actu/actudet_-L-UMP-comme-dans-une-cour-de-recre-_loc-1252814_actu.Htm

Cactus a dit…

Dans la série, ils sont fous ces UMP, avez-vous relevé une petite phrase d'un dénommé Arthur, chef de l'UMP pour la circonscription de Saint-Nazaire ?
Ce brave homme explique que notre maire préféré à d'autres moyens que les autres puisqu'il a "un cabinet"...
En clair, les Pornichétins paient dans leurs impôts des permanents de l'UMP, voilà qui est intéressant d'autant que j'ai cru comprendre que même le secrétaire de mairie trempe dans la politique puisqu'il apparaît sur des photos de l'UMP Saint-Nazaire.
C'est pas joli joli ces méthodes qui rappellent l'époque des emplois fictifs...

Olonne a dit…

M. Belliot a "un cabinet" et M. Arthur n'en a pas : quelle révélation ! Ben oui, ça permet d'avoir des relations qu'un pauvre piou piou de Campbon ne peut pas avoir. Tu parles d'un "Cactus" !

Encore Nous a dit…

Qui pourrait nous en dire plus a propos de ce "cabinet"?
A-t-on à faire à des emplois fictifs ?Ce serait grave, et au regard de ce qui s'est passé dans certaines mairies, M. Belliot prendrait de gros risques.

A Olonne, traiter les gens de Campbon de piou-piou en dit long sur le respect que vous, à droite, avez des autres.

Cactus a dit…

Olonne,

si vous ne voyez pas de problème au fait que le cabinet du maire (2 emplois au moins je crois) soit mis au service de la campagne régionale de l'UMP, je ne peux rien pour vous.

Il faut dire que Belliot excelle dans l'utilisation des moyens publics pour ses ambitions. La mairie de la Baule n'avait-elle pas équipée une salle de Pornichet pour un meeting de Belliot lors de smunicipales et le même Belliot n'avait-il pas mobilisé lasalle de sports (en virant les sportifs pendant 32 jours) et l'avait fait équiper avec les moyens municipaux pour les élections européennes ?
Evidemment tant qu'acun citoyen ne porte plainte ces méthodes dignes de la Côte d'Azur resteront impunies.

Grivois a dit…

Je ne résiste plus: depuis que vous parlez tous du "cabinet" de Belliot, une mise au point s'impose:
Normal qu'il ait un cabinet avec toutes les m... qu'il nous fait.

lonely a dit…

Bonsoir,

Cactus,ce que tu dis est très effrayant,
et naîf comme je suis j'ai peine à croire cela, et pourtant tu le dis :(
et comme tu dis si les Pornichétins acceptent cela, tant pis pour eux.
On a les chefs qu'on se donne ou ceux qu'on mérite.
Dans les deux cas ce n'est pas rassurant.
Mais le savoir c'est bien, qui saurait le montrer?
sinon c'est porter tort (à tort),à (cette équipe qui n'a pas besoin de cela.

Triste dimanche,
Impression d'être floués,une fois de plus,
en attendant pires révélations encore?
Hélas, sûrement.
Lonely

Foxy a dit…

Cactus, puisque vous regrettez qu'aucun citoyen ne porte plainte à propos de vos allégations je vous incite à le faire vous même.
En perdant ainsi votre procès vous serez ainsi vacciné pour longtemps contre votre paranoïa et votre naïveté idéologique à voir partout des emplois fictifs,des sportifs virés 32 jours...
Quand au gymnase Prieux avez-vous eu connaissance d'un refus pour un meeting PS?
Encore faudrait-il pouvoir remplir la salle!

Pornichet Le Poulpe a dit…

Visiblement la collusion entre l'UMP et le personnel municipal chatouille différents intervenants.
Nous modérons évidemment les assertions de Cactus sur les 32 jours de blocage de salle des sports. A notre connaissance, la grande salle Aubry avait été bloquée 3 jours (ce qui est déjà beaucoup).
Par contre, au-delà de l'humour de Foxy (sic), il est utile de rappeler qu'à l'époque Robert/Lambert, il était explicitement indiqué que les manifestations de nature politique (type meeting par exemple) étaient interdites dans les équipements sportifs. Autre temps, autres moeurs !

Yenamarrredesneoconservateurs a dit…

A Foxy

Pour vous énerver un peu.
La dernière fois qu'il y a eu un meeting PS à Prieux, la salle etait archi-pleine.
Il y avait même du monde dehors.

C'était en ? C'était pour ?.......................................................
Adhérer à la CARENE (Ha!Ha!)

kiki a dit…

Foxy s'énerve tout seul et n'est manifestement pas très au fait de ce qui se passe dans notre belle ville. Le PS lors de réunions électorales a rempli des salles communales de Pornichétins (et ECF peut en accueillir beaucoup)attentifs, pouvant poser des questions avec des gens capables d'y répondre ! Le seul rassemblement UMP des dernières élections a fait semblant de remplir une salle sportive avec force plantes et tables pour un pot(vous savez celles "prêtées" avec d'autres matériels par La Baule en dépit des règles sur les comptes de campagne) afin de combler les grands espaces vides. Mais,méthode Belliot oblige, sur invitations pour tout l'UMP de la région.Il fallait chercher les Pornichétins! Mais surtout, et là les quelques Pornichétins vous auriez dû avoir de gros doutes..., avec tout le beau monde invité prenant la parole sauf M. Belliot.

Zan le naZ a dit…

Votre Belliot est bien parti pour avoir une renommée nationale. Soyez-en fiers chers amis !!

http://www.parti-socialiste.fr/articles/regionales-2010-la-carte-de-la-division-de-la-droite-et-des-erreurs-de-l-ump